Panneaux solaires

Thermiques

Principe de fonctionnement:

Nous pouvons vous proposer la solution technique adaptée à la configuration de votre habitat, du nombre d’occupant, de votre besoin. Pour vous aider à comprendre, voici le schéma de principe de deux solutions techniques. Mais il en existe d’autres. N’oubliez pas, il est également possible de chauffer votre piscine.

Le Chauffe-eau solaire individuel (CESI):

Dans le cas d’un CESI (Chauffe-eau solaire individuel), le caloporteur transmet sa chaleur à l’eau sanitaire en passant dans un échangeur thermique en forme de spirale. Alors qu’il a cédé sa chaleur, il repart vers les capteurs où il sera de nouveau réchauffé. L’eau chaude sanitaire est stockée dans le ballon auquel on peut adjoindre un dispositif complémentaire (résistance électrique ou deuxième échangeur thermique relié à une chaudière traditionnelle au gaz, au fioul ou au bois) permettant de pallier à un défaut d’ensoleillement. Inversement on peut donc tout à fait installer un CESI en complément d’une installation de chauffage déjà existante !

Le Système solaire combiné (SSC) ou Combi solaire:

Comme son nom l’indique, le Système solaire combiné, associe chauffage de l’eau sanitaire et chauffage de l’habitat. En plus de réchauffer l’eau sanitaire, le caloporteur transmet sa chaleur au réseau d’eau de chauffage également stockée dans un ballon et toujours par le biais d’un échangeur thermique. C’est ensuite l’eau de chauffage qui circule dans les radiateurs pour réchauffer l’air ambiant. Là encore, il convient de conserver une chaudière classique pour prendre le relais en cas de besoin.
En France, seul un millier de Systèmes solaires combinés sont installés et sont essentiellement des PSD(Plancher Solaire Direct). Le PSD fonctionne selon le même principe est un Combi Solaire, à la seule différence que le caloporteur passe directement dans un réseau de tubes intégrés au plancher. C’est donc la dalle qui sert de zone de stockage de l’eau réchauffée. Le PSD dispense donc de ballon d’eau de chauffage et de radiateurs. La chaudière traditionnelle reste un complément nécessaire.